La petite histoire (en timbres) des chiens (soviétiques) de l’espace !

Aux grands chiens la patrie reconnaissante

Il y a maintenant un petit moment, j’ai acheté un lot de timbres soviétiques des années 1960. Le style, ce que l’on appelle le Réalisme socialiste, est bien particulier. J’en ai ressorti trois que je veux partager avec vous. Ils s’agit de timbres immortalisant des chiens du programme spatial soviétique. Cette gloire est bien méritée puisque la conquête de l’espace s’est faite d’abord par les chiens, juste avant le premier vol d’un homme dans l’espace, le camarade Gagarine (ci dessous), le 12 avril 1961.

Gagarine

Par pragmatisme (ou idéologie ;), il s’agissait de chiens errants, le prolétariat canin qui a l’avantage de n’être ni trop grands ni trop gros. Sur les 57 chiens envoyés dans les fusées, beaucoup ne reviendront pas vivant sur terre. Vous connaissez peut-être Laïka, le premier être vivant terrien à avoir été en orbite et sans doute le plus connu. Elle est envoyée en espace à bord du Spoutnik 2 le

Voici donc quelques-uns de ses semblables, plus chanceux. Les commentaires qui accompagnent les timbres sont à mettre au crédit des contributeurs de Wikipedia.

Belka et Strelka

CCCP3

Belka (Белка, littéralement « écureuil ») et Strelka (Стрелка, « petite flèche ») passèrent ensemble une journée en espace à bord du Spoutnik 5 le .

Elles étaient accompagnées d’un lapin gris, quarante souris, deux rats, des mouches et plusieurs plantes et champignons. Tous les passagers survécurent et atterrirent sains et saufs.

Après leur mort, leurs corps furent préservés et naturalisés. Elles sont à présent exhibées à Moscou au Monument des Conquérants de l’Espace.

Strelka aura plus tard six chiots avec un mâle nommé Pouchok qui participa à beaucoup d’expériences sans jamais aller dans l’espace. L’un des chiots fut nommé Pouchinka (Пушинка, « pelucheuse ») et donnée à la fille de John F. Kennedy, Caroline, par Nikita Khrouchtchev en 1961. Pouchinka dut passer une inspection de sécurité du fait du climat suspicieux à l’époque (espionnage). Pouchinka eut quatre chiots avec un autre chien de la famille Kennedy, Charlie. Kennedy les appelait pupniks (« pup » vient de « puppy », chiot en anglais).

Tchernouchka

CCCP2

Tchernouchka (Чернушка, surnom faisant référence à sa couleur noire), fit une orbite sur le Spoutnik 9 le avec un mannequin de cosmonaute (surnommé Ivan Ivanovitch), des souris et un cochon d’Inde. Le mannequin fut éjecté de la capsule lors de la rentrée atmosphérique et atterrit indemne avec un parachute. Tchernouchka atterrit dans la capsule, saine et sauve.

Zviozdotchka

© lapetitehistoireillustree.com

Zviozdotchka (Звёздочка, « petite étoile », nom choisi par Youri Gagarine), fit un vol dans le Spoutnik 10 le avec un mannequin de bois simulant un cosmonaute. C’était le dernier vol avant celui, historique, de Gagarine le 12 avril. Comme pour Tchernouchka, le mannequin fut éjecté alors que la chienne restait à l’intérieur de la capsule. Elle atterrit indemne et le mannequin fut récupéré.

 

Ces histoires valaient bien un timbre, nan ?

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *