Sport insolite : le Tour de Paris des tambours

Le 3 mai 1908, un événement qui ne fera jamais date : le premier et dernier Tour de Paris des « batteurs de tambour »…

Il est organisé par le journal L’Auto (l’ancêtre de L’Équipe si l’on veut), celui-là même qui inventa le Tour de France en 1903 !

[Spoiler 😉 ] Le Tour de Paris à tambour ne connaîtra pas le même succès [Spoiler 😉 ], d’après mes recherches il s’agit de la seule et unique édition mais je pense que les parisiens ne s’en plaignent pas. Il faut imaginer 35 batteurs faisant le tour de Paris, un dimanche, sans arrêter de tambouriner pendant au moins 6h05 (pour le premier). Voici d’ailleurs ci-dessus M. Dubois, le vainqueur.

Mais pourquoi cette mode ? Parce que les épreuves sportives et autres « tours » sont dans l’air du temps mais revenons un peu en arrière…

Le tambour remonte à la plus haute antiquité. En France, il est à l’origine un moyen de communication militaire. Il fut utilisé dans l’armée pour la première fois sous François Ier. Dès de XVIe siècle, les batteries, composées de roulements de caisse claire servaient à communiquer certaines instructions aux régiments d’infanterie. Mais c’est au cours du Premier Empire que la pratique du tambour s’est développée, notamment grâce aux grenadiers de la garde qui brillaient en la manière de battre, encore employée de nos jours lors des cérémonies officielles. D’ailleurs les participants étaient eux-même pour la plupart des militaires.

Ci-contre, Le Petit Parisien du 3 mai 1908 et ci-dessous les articles de L’Auto du 3 et 4 mai que j’ai trouvé, tout comme la photo, en fouillant Gallica.

Share Button

2 réflexions sur “Sport insolite : le Tour de Paris des tambours

  1. Bonsoir!
    Mon commentaire n’apportera certainement pas de valeur ajoutée à cet article 🙂
    Je tenais juste à te féliciter pour ton site. Je l’ai découvert grâce à ton compte Twitter et c’est une belle surprise. Intéressant, passionnant et tellement original ! Je t’ai mis dans mes favoris et j’ai hâte d’en lire plus.
    A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *